• Rue Louise-Weiss, des recettes pour vivre heureux

    Rue Louise Weiss, des recettes pour vivre heureux

    LE MONDE | 14.01.05 | 15h11

    Les quelques galeries encore alignées sur la rue Louise-Weiss semblent avoir changé de cap pour la nouvelle année. En auraient-elles fini avec le social triste, les périphéries vides et l'intimité des intérieurs minables qu'elles ont largement contribué à diffuser dans tous les états de la photographie, du genre Dogma pas net au précisionnisme ? La tendance 2005, si on en croit ce qu'on voit depuis le dernier week-end de vernissage, sera dans l'échappée, la féerie et le fantasme, notamment à travers des formes farfelues de design. Sans doute était-ce déjà là, mais pas avec autant de présence d'une galerie à l'autre.

    Pour vivre heureux... allez chez Jousse, qui présente The Womb House, soit la maison utérus dotée de tout ce qu'il faut pour vivre au chaud dans des draps blancs. Elle est rouge, très rouge, expansive comme un animal de la faune marine. En fait, elle épouse la forme d'un utérus. Il y a la chambre caverneuse entièrement occupée par un lit offrant un point de vue interrogateur sur la sortie. Elle est dotée du chauffage, de l'air conditionné et d'une installation électrique. Et il y a les trompes : l'une pour le bar et le réfrigérateur, l'autre pour le sanitaire : évier, WC et douche, cette dernière dotant la bête d'une sorte de périscope.

    La maison est adaptable à tous les corps : cabane en bois, ou appartement en béton. L'atelier Van Lieshout, qui l'a conçue, a tout fait pour recréer, avec pas mal d'humour, la sensation de revivre l'état prénatal, son confort douillet, et donner l'envie de ne plus en sortir pour subir quelque nouveau trauma.

    AVL, fondé il y a dix ans par le Hollandais Joep Van Lieshout, n'en est pas à sa première production relevant de l'architecture, du design et de la sculpture. C'est même une de ses spécialités. Mais, cette fois, l'équipe qui a réalisé la Womb House y fait preuve d'un esprit plus baroque que jamais. Peut-être en raison de la nature de la commande, qui s'inscrit au sein d'un projet de "perfect house" lancé par le galeriste Philippe Jousse et le critique d'art Franck Perrin.

    Le projet en question est susceptible de renouer avec l'histoire des habitations nomades, qui passe par les maisons bulles de Jean Maneval ou les maisons d'urgence de Jean Prouvé. Mais en encourageant des artistes (Xavier Veilhan) et des designers (Roger Tallon) à s'éclater, à condition de ne pas oublier la fonctionnalité de leur création.

    Chez Emmanuel Perrotin (qui, pour l'essentiel de ses activités parisiennes, inaugure un "espace noble", rue de Turenne, le 15 janvier), on a encore affaire à un créateur sans étiquette stable : Jeff Zimmerman. Ce New-Yorkais navigue, lui aussi, entre sculptures et objets fonctionnels en donnant (décidément) dans les formes organiques, mieux -, biomorphiques. Il connaît ses classiques, peintres et sculpteurs surréalistes ou issus du surréalisme. On pense à Jean Arp.

    Zimmerman, qui est spécialisé dans le travail du verre, et le met volontiers en appliques et en luminaires (il a eu, en 1995, le prix de la Fondation Tiffany, c'est dire), nous sert une tablée de protubérances aux rondeurs blanches avec trous et ouvertures en trompettes de toutes les couleurs. Un premier lustre avec bouquet de tiges finissant en tulipe renoue à sa façon avec l'inspiration florale du Modern Style. L'autre est fait de clochettes bleues pleines de grâce. Il participe de l'environnement abyssal créé dans la pièce en contrebas : sur la console qui en fait le tour, les formes en verre ressemblent à d'élégants mollusques en suspens dans l'eau. C'est assez beau, mais pas au point cependant d'être pris de l'ivresse des profondeurs.

    Geneviève Breerette

    Jousse entreprise, 24, rue Louise-Weiss. Paris-13e. Tél. : 01-53-82-13-60. Jusqu'au 29 janvier.
    Galerie Emmanuel Perrotin, 20, rue Louise-Weiss, Paris-13e. Tél. : 01-42-16-79-79. Jusqu'au 28 février.

    • ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU Monde du 15.01.05

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :